Stéphanie MONTI-CONDESNIT
Stéphanie MONTI-CONDESNIT
Vie des personnels

Interview : Stéphanie Monti-Condesnit, responsable opérationnelle de pôle à la Faculté de droit

Ce mois-ci, nous avons interviewé Stéphanie Monti-Condesnit qui a accepté de nous faire découvrir de plus près son métier de responsable opérationnelle de pôle (ROP), un poste stratégique qui permet la coordination du service de scolarité de la licence au master 1 en présentiel.

1/ En quoi consiste votre métier ?

J’assure la coordination des différents services de scolarité de quatre licences et treize masters 1 en présentiel sur les sites de Grenoble et de Valence. J’ai sous ma responsabilité neuf gestionnaires : cinq gestionnaires de scolarité et une gestionnaire de planning à Grenoble ainsi que trois gestionnaires de scolarité à Valence. J’assure aussi la gestion de scolarité de deux diplômes universitaires (DU) : le DU collège de droit qui s’étale sur quatre années, de la L1 au M1, et le DU criminologie qui se déroule sur un an. Depuis le mois de juillet 2018, nous avons la charge des inscriptions administratives (IA) dont je suis le régisseur pour la Faculté de droit de Grenoble. Je veille donc chaque jour à ce que les règlements des droits d’inscription soient bein effectués et vérifie leur validité. Cela représente une charge de travail assez conséquente car je consacre environ une heure de mon temps chaque jour à cette mission. Je travaille régulièrement avec toutes les gestionnaires et aussi avec Delphine Nguyen, directrice administrative adjointe chargée des scolarités.

2/ Quels sont les enjeux du poste que vous occupez ?

Je suis le relais entre les scolarités du pôle et la direction ainsi que les différents services de l’UGA. Mon rôle consiste à organiser les rentrées scolaires, les jurys et les examens (avec la gestionnaire de planning) qui seront ensuite soumis à validation par le Doyen et le Vice-Doyen. En tant que responsable opérationnelle de pôle, je coordonne et planifie les opérations de scolarité qui rythment l’année.

3/ Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

La diversité des missions et le fait de ne pas avoir de journée type est ce qui a de plus stimulant dans mon travail. J’aime avant tout le côté « opérationnel » de mon poste. Le fait d’être en relation permanente avec les gestionnaires, les enseignants-chercheurs, les étudiants et les publics extérieurs me plait beaucoup. Il ne faut pas avoir peur d’accomplir plusieurs tâches en même temps, mais c’est justement ce qui m’intéresse. De plus, je collabore avec une très bonne équipe qui aime son travail et qui s’investit au quotidien.

4/ Sur quel(s) projet(s)/dossier(s) travaillez-vous le plus en ce moment ?

Les examens du premier semestre arrivent et nous venons de travailler sur leur mise en place dont l’organisation est transmise à tous les enseignants-chercheurs. Ensuite, les gestionnaires de scolarité se chargent de réclamer les sujets d’examen pour les tirages. Il y a bien sûr en amont toute la préparation des examens, soit les sujets, les copies, les listes et tout doit être prêt pour le jour J !

La gestion des IA est également un dossier important étant donné que c’est la première année que nous les avons mises en place (elles étaient auparavant gérées par la scolarité centrale de l’UGA). Il reste encore le suivi des pièces manquantes aux dossiers d’inscription, les transferts de dossiers, les IA des étudiants en classe préparatoire aux grandes écoles et ceux souhaitant se réorienter en L1 droit au second semestre.

5/ Quels sont les temps forts de l’année pour vous ?

Chaque année est marquée par de nombreux temps forts pour les pôles de scolarité. Nous avons notamment à gérer les rentrées universitaires et les cycles d’accueil des L1 que nous commençons à préparer aux mois de mai-juin, l’élaboration des plannings des cours qui se fait pendant l’été précédant la rentrée, la préparation des examens du 1er et du 2nd semestre en 1re et 2e session ou encore les dates de jury.

Les admissions sur Parcoursup et e-candidat demandent également une grande mobilisation de la part de l’équipe. L’année dernière, j’ai eu environ 1000 dossiers à traiter sur e-candidat. Cette plateforme concerne les étudiants en transferts (qui sont inscrits dans une autre faculté de droit en France), les étudiants qui demandent une équivalence de diplôme (qui n’ont pas de licence ou de master de droit et qui demandent à intégrer la Faculté de droit) mais aussi les étudiants étrangers qui ne passent pas par le Portail pour les Études en France (PEF). Il y a eu environ 500 dossiers étudiés en commission en 2018.

Enfin, la gestion des DU demande un suivi régulier et précis des étudiants et de leurs résultats. Pour le DU Collège de droit, je gère, entre autre, la sélection des étudiants, l’inscription administrative, l’établissement des emplois du temps et les examens.
Mis à jour le  19 décembre 2018