Destinée à une vingtaine d’étudiants par an, cette formation pointue en droit public des administrations et collectivités, notamment territoriales, a pour objectif principal d’offrir des enseignements juridiques approfondis liés aux problématiques de l’administration.
De vastes connaissances juridiques et politico-administratives permettent en effet d’évoluer ensuite dans toutes les professions qui requièrent une véritable maîtrise du droit public : histoire juridique, droit financier, communication publique, droit de l’urbanisme, droit des contrats, droit constitutionnel, droit électoral ou encore analyse des politiques publiques… tous les enseignements mêlent approches universitaires et études de cas. Cette formation entend en effet doter les étudiants d’une solide culture administrative susceptible de leur garantir un accès par concours ou par contrat aux emplois publics supérieurs, tout en ouvrant la possibilité de poursuivre en doctorat de droit public pour ceux qui se destinent à une carrière universitaire.

Mêlant étroitement une volonté de professionnalisation et la nécessité d’approfondir des connaissances générales en droit public, cette formation se veut tout aussi ambitieuse qu’équilibrée.

Pour obtenir toutes les informations nécessaires sur cette formation (présentation, programme, admission, débouchés), consultez la fiche "Master 2 parcours administration et collectivités territoriales" du catalogue de formation de l'Université Grenoble Alpes.

Double cursus « gouvernance territoriale »

Au sein de la mention « droit des collectivités territoriales », l’étudiant peut choisir de suivre le parcours « gouvernance territoriale », proposé sur deux ans (du master 1 au master 2), en partenariat avec Sciences Po Grenoble. Ce parcours sélectif donne lieu à une double diplomation en « management des collectivités territoriales » et « droit des collectivités territoriales » à la fin des deux années de master.

Pour en savoir plus, consultez la plaquette de présentation de ce parcours ainsi que le document d'organisation pédagogique (voir Téléchargements).

Clinique du droit des collectivités territoriales

Depuis 2018, les étudiants des Masters Droit des collectivités territoriales - Gouvernance territoriale de la Faculté de droit de Grenoble participent à la "Clinique du droit des collectivités territoriales", lieu d’apprentissage unique en France, tant dans son objet (l'action publique territoriale) que dans ses méthodes pédagogiques (l’approche « clinique »).

Cette clinique, fruit d'un partenariat entre la Faculté de droit et l'ordre des avocats au barreau de Grenoble, a vocation à renforcer la formation juridique des étudiants de la Faculté de droit de Grenoble notamment par le biais d’une mise en pratique rigoureuse et encadrée de leurs connaissances, dans les domaines touchant au droit des collectivités territoriales au sens large, c’est-à-dire l’ensemble des domaines du droit qu’ont à connaître les collectivités territoriales en pratique. Elle permet aux étudiants concernés de se familiariser avec les problématiques concrètes des collectivités locales, de prendre connaissance de requêtes, de pièces et de dossiers réels, dans le but de fournir des réponses juridiques argumentées aux problèmes soulevés. L’enjeu pour les étudiants est de se retrouver dans une situation la plus proche possible de leur travail concret dans le cadre de leur vie future professionnelle. L’action réalisée par les étudiants dans le cadre de la clinique ne constitue pas une consultation juridique au sens de la loi n°71-1130 du 31 décembre 1971 mais un exercice de nature pédagogique.

La clinique est constituée d'une équipe pédagogique composée du directeur de la clinique, le professeur Romain Rambaud, de la responsable de la commission « Droit administratif » du barreau de Grenoble, Sandrine Fiat, des avocats souhaitant proposer aux étudiants des dossiers passés ou en cours, et le cas échéant d'enseignants-chercheurs souhaitant participer aux activités de la clinique.

Les avocats sont chargés d’heures de formation cliniques auprès des étudiants, suivant un modèle (adaptable) en trois séances :
  1. Préparation et présentation du dossier aux étudiants de la clinique : faits de l’espèce, demandes à traiter, problématiques juridiques principales, attentes quant aux propositions de réponse ;
  2. Suivi des étudiants dans le traitement du dossier, réponse aux questions, point d’étape ;
  3. Correction du travail final fourni par les étudiants et notation. Lorsque cela est possible, les étudiants sont, à un moment du traitement de leur dossier, mis en contact direct avec un acteur de la collectivité territoriale (membre d’un service, élu, etc.) ou une partie du dossier considéré.

Dans l’hypothèse où la clinique est saisie de façon spontanée par une collectivité territoriale, elle détermine s'il est possible de proposer, en partenariat avec les avocats, un exercice pédagogique aux étudiants suivant cette demande et selon quelles modalités.